Chancellerie du Comté du Poitou

Forum issu du Jeu des Royaumes Renaissants

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Arrivée de Brunehaut_

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Arrivée de Brunehaut_   Sam 25 Mai - 15:15

Elle avait depuis longtemps envie d'aider son comté autrement qu'en exerçant une fonction dans le domaine de la sécurité, aussi, osa-t-elle, enfin, se rendre au siège des ambassades poitevines. Elle espérait qu'un recrutement de diplomate serait encore possible.
Elle démonta de Yocha, sa belle jument noire qui lui avait permis d'accéder aux huitièmes de finale aux joutes d'Oléron et héla joyeusement le garde
:

Bien le bonjour! Je suis Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois, et je souhaiterais rencontrer une personne de la Chancellerie afin de poser ma candidature à un poste de diplomate.

Elle patienta en admirant les alentours bien soignés du parc et en flattant l'encolure de Yocha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Dim 26 Mai - 20:32

Le page chargé de transmettre le courrier ou les demandes de toutes natures aux différents Diplomates était venu l'informer qu'une candidate était dans l'entrée.

Une occasion toute indiquée , et surtout plaisante, de s'échapper un instant de son bureau ! Le Démias prit rapidement les couloirs pour rejoindre la Dame . Lorsqu'il arriva dans la pièce où elle se trouvait, il afficha un sourire cordial , heureux de reconnaitre une étudiante en médecine qu'il avait déjà entre-apperçu à l'université :

Bonjour , Dame Brunhaut , si je ne me trompe ? Je suis heureux de vous voir et vous accueillir , si nous n'avons eu l'occasion de converser ensemble encore, vous devez toutefois me situer, je pense ? Je suis Edémias ,Rochelais et Chancelier en cette ambassade . Bienvenu à vous !

Il s'inclina courtoisement et sourit, avant de lui indiquer d'un geste de la main un petit salon attenant à l'entrée:

Permettez moi de vous recevoir plus dignement que sur le pas de la porte , cette petite piece sera plus accueillante pour bavarder ..

Dans le petit salon, une grande fenêtre exempte de tentures, afin de laisser pénétrer toute la lumière du parc , il lui proposa de prendre place dans une bergère , et lui fit face , s'assayant sur une chaise capitonnée du même velour clair que l'ensemble du mobilier

Que puis-je pour vous, Dame Brunehaut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Lun 27 Mai - 12:29

Elle n'eut pas longtemps à attendre et c'est le Chancelier en personne qui vint l'accueillir: apparemment la belle journée presque estivale donnait des envies de s'aérer des bureaux. Elle lui sourit tout en le saluant respectueusement:

Bonjour Vostre Excellence, en effet, je vous ai aperçu à l'université où je suis les cours de médecine, je n'en suis qu'aux bases pour le moment, et de temps en temps des cours de langues car je m'intéresse aux cultures classiques mais aussi étrangères.

Elle suivit le diplomate dans ledit salon, fort agréable, et accepta l'invitation à s'asseoir sur un fauteuil à la forme inconnue, pour elle qui débutait dans le monde. Il était très beau, confortable et de belle facture. Elle nota, dans un coin de sa tête, l'allure dudit fauteuil afin de l'ancrer dans sa mémoire et surtout en trouver un pour garnir son bureau et son salon dans son nouveau domaine.

Excellence, ce salon est très agréable et très lumineux, un endroit idéal pour converser tranquillement loin de toute agitation. Que pouvez-vous pour moi, Excellence??? Elle se tut un instant puis enchaîna: j'aimerais rejoindre l'équipe de diplomate de notre Comté si jamais, bien entendu, vous avez besoin d'ambassadeur. Sinon, j'attendrai qu'un recrutement soit annoncé officiellement. Pendant que le garde allait vous quérir, j'ai lu les affichages concernant la charte et les diverses informations concernant la fonction de diplomate. C'est dense mais très intéressant.

Elle s'arrêta brusquement, interloquée d'être aussi bavarde, elle qui ne pipait que rarement mot à la prévôté sauf quand certaines attitudes la mettaient en colère et la faisaient sortir de sa réserve. Mais ces faits étaient des plus rares.

Je vous ai à peu près tout dit, Vostre Excellence. Je n'ai pas l'habitude de parler autant.

Se dit que c'était mal parti pour devenir diplomate, fonction qui requerrait une facilité de prise de parole et l'utilisation d'un langage châtié voire relevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 28 Mai - 21:05

Le chancelier écouta attentivement la jeune femme , et l'interêt qu'elle montrait à la diplomatie le ravi . Il lui sourit , gentillement amusé de la voir s'excuser pour la longueur de son intervention . Si Brunehaut avait l'habitude de faire court parce que timide, sa tirade ne pouvait que prouver la passion qu'elle pouvait mettre dans un projet au dela de sa réserve , dès lors que celui ci lui tiendrait à coeur. Ceci était de bon augure pour la suite .

Nous avons toujours besoin d'ambassadeurs, les tâches ne manquent pas , Dame Brunehaut . Avez vous déjà de l'expérience en diplomatie ? A moins que vous ne pensiez à la formation en la matière ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Ven 31 Mai - 13:00

Le sourire du Chancelier était encourageant et elle avait espoir de pouvoir entrer dans le domaine de la diplomatie, c'est alors que la question qui tue fut posée: avait-elle eu une expérience dans ce domaine??? Fichtre non, mille et une fois hélas. Elle ne se sentit pas abattue pour autant: tout s'apprend dans la vie et sa devise ne disait-elle pas Audere est facere??? Le Chancelier était décidé à la faire sortir de sa réserve et à la rendre bavarde.

Si j'ai une expérience dans le domaine de la diplomatie??? Honnêtement, aucune, hormis le fait d'avoir réglé à l'amiable quelques infractions au niveau des embauches à Thouars, si tant est que ce genre d'action puisse entrer dans la catégorie diplomatie.

Misère, la voilà qui faisait de l'humour au lieu d'être un peu plus modeste. Brunehaut, reprends-toi ma belle sinon, tu donneras une image pitoyable de ta petite personne.

Puisque vous précisez, si gentiment, qu'il y a moyen de se former à l'exercice délicat qu'est celui de l'art d'être diplomate, je serai enchantée de pouvoir y accéder. Elle se permit un sourire avant de reprendre le monde de la diplomatie m'intéresse vraiment et je suis tout à fait prête à suivre l'enseignement ad hoc pour devenir un jour ambassadeur pour le Poitou.

Pour le moment, le Chancelier, charmant et très courtois, ne lui avait pas demandé le formulaire qu'elle avait aperçu à l'entrée. Elle avait bien réfléchi aux questions, avait pris des notes de manière discrète... mais chaque chose en son temps. Le temps ne s'écoule pas de la même manière en diplomatie qu'à la prévôté et ma foi, prendre son temps pouvait s'avérer des plus agréables et des plus productifs, paradoxalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Ven 31 Mai - 17:09

Ed écouta avec attention la postulante, et un léger, tout léger pincement des lèvres, qui souriaient toujours, aurait pu indiquer à qui le connaissait bien, qu’il se désola légèrement que Brunehaut ne fut pas déjà aguerrie à la diplomatie.
Elle aurait pu entrer en fonction rapidement pour seconder les diplomates déjà actifs. Cependant il était de nature optimiste et retint les points positifs qui émanaient de la jeune femme. Elle semblait posée, s’exprimait avec correction et intelligence, et surtout, sans faire montre d’un quelconque trac, malgré son aveu de retenue. L’aisance était importante en réunion, car il permettait de garder tous ses moyens dans une négociation, sans être perturbé dans ses réflexions, par une appréhension gênante en société. Brunehaut présentait de bonnes qualités pour devenir une diplomate redoutable, pour peu qu’elle soit bien formée, et ça , il se félicitait de pouvoir le lui proposer..

A la fin de son allocution, il hocha la tête, signifiant qu’ils étaient en accord l’un l’autre, pour avancer dans le bon sens.
Avant de répondre à son vis-à-vis, il héla un page qui allumait discrètement quelques lumignons dans les recoins obscures de la pièce, et lui demanda de demander au Magistère Jehan de les rejoindre, s’il voulait bien leur accorder un moment à la fin de son cours.

Tout ceci est plutôt positif, et je suis très heureux de vous voir ainsi déterminée face à l’obstacle de l’expérience qui vous fait défaut. J’ai fait mander le Vicomte Jehan de Proisy Fortunat, il est notre Magistère, et forme actuellement quelques candidats à la diplomatie. J’aimerai vous présenter, et nous parlerons de votre formation avec lui. Je gage que vous prendrez goût à la diplomatie grâce à son enseignement, tout comme je me suis laissé prendre moi-même il y a plus de deux années maintenant et, je ne me lasse pas de cette fonction d’ambassadeur, prenante mais oh combien passionnante.

Il souriait de plus belle , très animé soudain par cette passion dont il aimait à expliquer qu’elle était effectivement un art , puis se rendant compte qu’il accaparait la conversation, il stoppa net , assez abruptement , avant de rire doucement :

J’ai pris le virus quoi !

Il rit puis se leva en inclinant la tête avec déférence et indiqua :

Je vais nous faire porter un peu de jus de fruit et de l’eau , si vous voulez bien m’excuser une petite minute.

Très vite , il revint avec un plateau, qu'il disposa sur un petit guéridon ,et posa un formulaire de candidature qu'il avait également prit dans l’entrée :

J'ai apporté aussi ceci , que vous pourrez remplir , si ce n’est déjà fait, en attendant le Vicomte ..

il glissa le vélin devant la jeune femme , puis posa devant-elle un verre , en désignant les boissons :

Puis je vous offrir un rafraichissement ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan de Proisy
Ambassadeur Poitevin


Nombre de messages : 1693
Age : 38
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Ven 31 Mai - 21:14

Le Chancelier l'avait fait mander à l'entrée mais, le Fortunat, ancien Chancelier lui-même, gage qu'à moins qu'il ne s'agisse de cavaliers Royaux, Son Excellence Edemias ne recevait pas les Dames dans le hall. Il a le souvenir d'un petit salon tout proche et des plus accueillant. C'est donc là qu'il se rend non sans avoir salué le Majordome qui, se réveille et le salue de la main. les deux hommes se connaissent et Jehan ne compte plus les fois où il a retrouvé le Majordome somnolant sa digestion dans le parc à l'abri d'un chêne. pour autant l'homme est fidèle et irremplaçable.

Jehan entre et salue,

Votre Excellence, vous m'avez mandé? me voici! Mes élèves vont chanter vos louanges! Vous leur avez offert une pause les délivrant momentanément des radotages de leur vieux Magister.


Le ton est enjoué et sans acrimonie aucune. Il sait que l'affaire doit revêtir une quelconque importance. Jehan sourit puis avise une Dame assise...


Dame, mes respectueux hommages, je suis Jehan de Proisy-Fortunat, gentilhomme Poitevin et enseigne l'art de la Diplomatie icelieu pour la plus grande gloire de notre Grand et Fier Comté du Poitou.

Il s'incline la main sur le cœur n'osant le baise-main avant que de savoir s'il s'agit d'une Damoiselle - le baise-main serait un outrage - ou une Dame

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org/
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Lun 3 Juin - 21:56

Dans le regard du Chancelier il y avait un lueur bienveillante ce qui encouragea Brunehaut. Elle était là pour apprendre pas pour être jetée sans préparation minimale dans le monde très particulier de la diplomatie.

Un jus de fruit, oui ce sera parfait. Je vous remercie vivement pour votre sollicitude, Vostre Excellence.

Il lui parla ensuite d'un vicomte, dont le nom ne lui était point inconnu, elle avait du recevoir un courrier de sa part lors du fâcheux épisode Thoros et sa bande de gueux sanguinaires.

Je serai enchantée de faire la connaissance du Magister dont le nom ne m'est pas inconnu, Vicomte Jean de Proisy.

Tout en parlant et buvant quelques gorgées de jus de fruits, excellent d'ailleurs, elle prit le formulaire que lui remit le Chancelier. Elle sortit son écritoire de voyage et le remplit en toute tranquillité. Elle se demandait si elle n'avait rien oublié quand la porte s'ouvrit devant le Magister. Elle posa son gobelet sur la table puis se leva pour faire une révérence au vicomte:

Vicomte Jean de Proisy, enchantée de vous rencontrer. Je m'appelle Brunehaut de Navarot, je postule pour une place d'apprentie ambassadrice. J'espère qu'à la suite du questionnaire auquel j'ai répondu au mieux, vous m'accepterez sur les bancs de votre classe.

Discrètement, elle posa le parchemin qu'elle avait rempli sur la table:


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan de Proisy
Ambassadeur Poitevin


Nombre de messages : 1693
Age : 38
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 4 Juin - 10:31

Le Fortunat écoute la jeune Dame et se demande si c'est bien avec elle qu'il a échangé une ou deux missives durant la Régence. Tout en l'écoutant il prends le formulaire de candidature et le lit. Son visage s'éclaire d'un sourire en obtenant confirmation de ses pensées. Il avait déjà noté, dans les missives, le ton engagé et sérieux mais non obséquieux de la Damoiselle et cela lui avait plu car dénotant une certaine liberté de pensée et de dire marque d'un caractère fort.

Et bien en ce qui me concerne Dame je vais être sans doute décevant. En effet d'une part il appartient à Son Excellence Edémias de décider qui suivra ou non la formation et ce même s'il a la bonté de me demander mon humble avis au préalable. De plus la formation est actuellement en cours et nous en sommes à un peu plus de la moitié pour l'heure. Adoncques je ne saurai vous rattacher à cette cession. Comprenez moi bien. Il ne s'agit aucunement de vous refuser mais d'impossibilités dans l'heure.

Par contre, si Son Excellence Chancelier souhaite vous faire suivre la formation je suis, pour ma part tout disposé à ouvrir une nouvelle cession pour peu qu'il dispose d'assez de volontaires. La chose ne sera poinct aisée de mener de front deux cessions mais elle demeure réalisable. Pour ma part j'aime bien les défis et donc si son avis va en ce sens c'est avec grand plaisir que je vous formerai à l'art diplomatique.


Jehan fait signe au valet de lui servir un jus de fruit et trempe ses lèvres dans le gobelet. La pire chose pour un enseignant est la soif provoquée par une trop longue diatribe. Il sourit à la jeune femme...

J'aimerai savoir, au bec à bec, ce qui vous pousse réellement vers cet art négligé qu'est la Diplomatie Dame.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org/
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 4 Juin - 14:36

Léger désappointement lorsque le Vicomte lui répondit mais elle se reprit très rapidement: s'il fallait attendre, elle attendrait la venue d'autres candidats à l'apprentissage de la diplomatie. Cela l'ennuyait un peu car elle aurait aimé commencer rapidement mais elle se devait de dompter son impatience et apprendre à... attendre ce qui venait toujours à point nommé. Leçon de base numéro un en diplomatie: la patience! Tudieu! Brunehaut, tu patienteras et puis c'est tout, tu n'en mourras pas.

Elle acheva son jus de fruit d'une part pour masquer sa légère déception et d'autre part parce qu'il faisait tout simplement chaud et soif d'un coup... l'émotion sans aucun doute. Au moins, les réponses qu'elle avait écrites sur le parchemin ne semblaient-elles pas lamentables ce qui en soit était encourageant. Elle sourit bravement aux deux hommes puis se permit de donner une impression:

Il serait malhonnête de dire qu'une pointe de déception ne soit point apparue lorsque vous m'avez indiqué que la session de formation était bien entamée mais je me rangerai aux décisions que vous prendrez Vos Excellences. De plus, la vertu première en diplomatie n'est-elle pas la patience, aussi apprendrai-je à l'être encore plus.

Elle savoura l'expression, peu banale, du Vicomte lorsqu'il lui demanda les raisons de son intérêt pour la diplomatie... bec à bec... elle ne connaissait point et s'empressa de retenir cette amusante image avant de répondre:

La diplomatie, un art négligé??? Sans doute sous-entendez-vous qu'elle n'est guère prisée par les gens car appartenant à un domaine qui oeuvre plus dans la discrétion que sous les feux des candélabres. Au risque de vous paraître paradoxale, voire étrange, malgré mes fonctions d'officier de police et de douanière, j'aime aller au-delà des apparences, et apprendre des gens venus d'autres contrées. C'est une des raisons pour laquelle être douanière me plaît: je croise moult personnes d'horizons différents et je m'enrichis à leur contact même si je dois leur demander d'où elles viennent et ce qui les amènent dans ma ville. J'essaie de le faire avec le sourire et un minimum de tact un petit silence amusé du tact sauf avec les malotrus.
Donc pour en revenir à l'essence de votre question: ce qui me pousse réellement vers la diplomatie c'est l'envie de découvrir d'autres cultures, d'autres façons de voir le monde et surtout tenter de tisser des liens, et ce malgré ma timidité et ma réserve. Un peu comme un remède bien agréable pour justement sortir de ma coquille et oeuvrer autrement pour le Poitou.


Elle montra, d'un geste gracieux de la main, la belle pièce puis les jardins du parc:

Et pour conclure, l'environnement des chancelleries est tout sauf médiocre et j'apprécie, non seulement les belles âmes comme les belles choses mais aussi le calme et la sérénité pour travailler à rapprocher mon comté d'autres provinces pour le bien de toutes les parties.

Peste! Elle n'avait jamais été aussi bavarde de sa vie, la jeune thouarsaise. Mais elle se battait, avec opiniâtreté, pour montrer que sa motivation était grande et inébranlable, dut-elle attendre plusieurs mois avant de recevoir le début de l'enseignement diplomatique.

Plus bas, elle acheva sa tirade:

Vicomte, ai-je pu éclaircir quelques points d'interrogation malgré ma tirade enlevée et brouillonne?

Elle n'osait pas regarder le Chancelier, pièce maîtresse de la scène qui se jouait dans le calme salon de la Chancellerie poitevine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan de Proisy
Ambassadeur Poitevin


Nombre de messages : 1693
Age : 38
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 4 Juin - 17:01

Lorsque l'on aborde les gens par certains côtés, ils ont tendance à s'ouvrir et à donner le vrai fond de leur personne. C'est cela que le Fortunat aime dans les relations humaines et de ce côté là la Diplomatie était la vie privilégiée pour avoir des relations humaines. Aussi écoute-t-il avec la plus extrême attention la Damoiselle la laissant exprimer sa pensée, avant de lui répondre.

Oui pour le commun des mortels la Diplomatie ce sont des gens qui se réunissent sous des labris dorés, une coupe à la main et des petits fours dans une assiette pour discuter de choses qui n'intéressent personne. Le tout avec des phrases que la moitié des communs des mortels ne comprennent même pas tellement elles sont ampoulées et assorties de "ronds de jambe".

Poinct de médaille ou de titre ronflant pour saluer une action particulièrement remarquable. Le sentiment que si nous sommes en paix avec nos voisins c'est juste parce que nous sommes pacifiques et eux aussi mais aucune mention pour les heures passées dans des bureaux à maintenir un équilibre qui ne demande qu'à se rompre à la première occasion.

L'art de la Diplomatie, car ne vous y trompez poinct il s'agit bel et bien d'un art, est difficile car contrairement à d'autres comme la peinture ou la musique ou la danse, il n'est pas possible de poser momentanément son ouvrage pour y revenir plus tard. La Diplomatie est une maîtresse exigeante demandant à être courtisée en permanence et prompte à vous faire voir quand vous l'avez négligée.

Mais à côté de cela quelle joie de savoir que, justement, si nous sommes en paix, si le Grand et Fier Comté du Poitou rayonne auprès des autres Provinces, si quand parle notre Comte le silence se fait chez les feudataires pour l'ouïr c'est un peu à cause de nous.

Certes un Diplomate n'est jamais riche en écus ni en titre claironnant ses hauts faits d'armes par contre il est riche des rencontres qu'il fait des liens tant officiels que privés qu'il noue et sait que lorsqu'il se fait un ami en Diplomatie cela est pour toujours ou presque. Il est toujours possible d'aller rechercher l'aide d'un Diplomate, même retraité, pour obtenir la possibilité de discuter avec le bon interlocuteur.

Bref, j'espère que vous l'aurez compris, je pourrais disserter de la sorte jusqu'à ce que vous demandiez grâce tant je suis atteint par ce mal de la Diplomatie. La Diplomatie est toujours d'actualité et utile que cela soit dans la vie de chaque jour ou sur l'échiquier politique du Royaume. Retenez qu'il est plus facile à un Diplomate d'être un Politique qu'à un Politique d'être Diplomate.

La Diplomatie c'est avant tout, le respect de l'opinion de l'autre ce qui ne veut pas dire qu'on la partage. Non loin de là mais on lui reconnait le droit de penser différemment et d'exprimer cette pensée. Cette notion de respect, qui souvent déserte nos cœurs au prétexte que l'on a raison, mène à l'humilité sans laquelle nous ne sommes rien.
Avez vous remarqué que cette humilité est également présente dans les préceptes du Livre des Vertu? J'en viens à croire que notre Créateur, dans sa grande sagesse, a voulu que des personnes comme vous et moi sachent tisser des liens entre les hommes...


Le Fortunat réalise soudain qu'il est en train de déverser un véritable raz de marée de paroles sur son interlocutrice et que la pauvre risque bien de prendre ses jambes à son cou pensant être tombée
sur un "dérangé du carafon"... Il sourit et s'arrête obligé de boire une gorgée tant sa gorge s'est asséchée et son sang enflammé à tenter de présenter la Diplomatie. Son regard se tourne vers le Chancelier attendant qu'iceluy prenne la parole qu'il vient si bien de monopoliser.

_________________


Dernière édition par Jehan de Proisy le Mer 5 Juin - 16:06, édité 1 fois (Raison : Edit pour correction de phautes trau voillantes :)))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org/
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 4 Juin - 21:30

L’arrivée de Jehan illumina d’un sourire chaleureux le visage du Chancelier . Il ne rencontrait que trop peu son ancien mentor, faute de temps , à son grand regret d’ailleurs, car il s’avouait humblement qu’il devait à cet homme, la passion de son métier et bien plus encore. Il lui vouait beaucoup d’admiration, car en lui, il reconnaissait la noblesse. Non pas celle des titres, mais celle bien plus rare et donc précieuse, de l’âme.

Cependant, l’heure n’était pas à la méditation et à la nostalgie de sa propre formation, où il avait appris à connaitre bien le Vicomte, mais bien au devenir de Dame Brunehaut.

Edémias lu l’exposé qu'elle avait écrit, avec application et concentration , tout en écoutant les échanges entre le magister et la candidate .

Elle montrait des signes évidents d’une très belle approche de la diplomatie, et déjà , le chancelier la présentait à un bel avenir d’ambassadeur , ce qui à fortiori le contrariait si elle devait rester momentanément sur la touche , car il y avait la formation certes, mais , à opposer au fonctionnement de la chancellerie qui en ce moment le préoccupait beaucoup.
Il décida tout bonnement d’exposer ses états d’âmes , en portant tour à tour , son regard ennuyé par son dilemme vers le Vicomte et la postulante :

Je n’ai aucun argument à vous refuser cette formation , Excellence Brunehaut, votre présentation est parfaite , votre approche de la diplomatie également , et le Vicomte Jehan me rejoindra pour dire que vous montrez les qualités requises pour vous engagez dans cette voie . Maintenant , pour lui-même , il est vrai qu’enseigner cet art est un exercice très prenant , car je sais le Magister très engagé dans ce qu’il fait et donc le surcroit de travail avec une nouvelle cession qui chevaucherait la première sera un exercice bien ardu …

Il fit une courte pose, cherchant un compromis acceptable entre les trois parties, ce qui lui fut impossible, car la solution était loin d’être évidente, puisqu’il n’était pas seul décisionnaire et qu’il fallait respecter la liberté des choix de chacun , alors il misa sur un échange , car par expérience , il savait que le partage permettait souvent un recollement d’idées permettant de solutionner bien des soucis :

Vous êtes maître de votre temps et de vos choix, Vicomte , cependant, j’avais en projet de vous contacter pour parler de l’avancement de la formation en cours , avant l’arrivée de Dame Brunehaut .
J’ai , je vous l’avoue humblement , un soucis avec l’avancement et le traitement des dossiers en cours par manque d’effectif . Je viens de recevoir une démission pour un congé au monastère de l’un de mes vice-chanceliers, et une absence pour voyage de noce . Le sous effectif engendré me laissera des dossiers en souffrance, et d’autres que je ne pourrais tout simplement pas prendre en charge .. Ce que j’essaye de vous expliquer, c’est que je dois trouver des personnes motivés le plus rapidement possible pour me seconder activement. Attendre que d’autres candidats se présentent pour une nouvelle cession avec Dame Brunehaut , oui , pourquoi pas, mais j’aimerai trouver un compromis afin qu’elle puisse attendre cette formation en étant active d’une façon ou d’une autre à la chancellerie , et c’est ce que je souhaitais vous soumettre à propos de vos élèves déjà en formation initialement .

Mon idée était de vous demander si vous acceptiez de prendre en charge , une partie mise en pratique de la formation, en accompagnant vos deux élèves novices , soit les Excellences Chidelric et Johnston, car je crois que Son Excellence Valentin à du prendre un congé , dès à présent sur le terrain, pour un avancement avec du concert pour la chancellerie , tout en poursuivant avec l'ensemble du groupe la formation , et à voir comment intégrer aussi Son Excellence Brunehaut ..


il leva un sourcil intérrogateur avant de poursuivre ;

Voulez vous , ou plutôt , Vicomte Jehan, acceptez vous de reprendre du service à la chancellerie ?

Si vous voulez bien, nous pouvons en débattre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan de Proisy
Ambassadeur Poitevin


Nombre de messages : 1693
Age : 38
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mer 5 Juin - 16:03

Jehan écoute le Chancelier lequel n’est pas homme à parler pour ne rien dire. Pour le moins ce dernier fait preuve d’une franchise qu’il est rare de rencontrer. En même temps Jehan n’est pas surpris. Le Chancelier et l’épouse d’iceluy ont démontré, lors de leurs formations, des qualités d’honnêteté et de rigueur telles qu’il n’a pu que les considérer comme « ses enfants en Diplomatie »…

Un Vice-Chancelier qui démissionne c’est déjà gênant, un jeune ambassadeur qui prend un congé d’une durée indéterminée vous prive d’une jeune pousse quant au voyage de noces, Jehan sait de qui il s’agit puisque la chose le touche de près…
Certes les sujets en formation sont plus que prometteurs et seraient sans doute des plus utiles à la Chancellerie. Ce point n’inquiète pas le Fortunat les résultats étant encourageants jusqu’ici.

Et puis, tel un « matador » d’outre Pyrénées, le Chancelier porte une « estocade » à Jehan en lui posant, les yeux dans les yeux ou au bec à bec une question des plus épineuses. « Acceptez-vous de reprendre du service ? » Par la mâle peste, le drôle ne barguigne pas !

Certes il est aisé de répondre oui dans le feu de l’action mais pour autant comment être sûr de pouvoir honorer l’engagement?

Le Fortunat se lève et va faire quelques pas vers la croisée, les mains jointes dans le dos, preuve d’une intense concentration, pesant les éléments qu’on lui soumet :
- Un Chancelier assez honnête pour reconnaître qu’il a besoin d’aide rapidement et que ses effectifs – l’éternel problème – ne sont pour l’heure pas suffisants ;
- Des dossiers qui s’entassent et risquent de voir passer des occasions qui ne se renouvelleront pas de sitôt ;
- Des Diplomates en formation bien avancée mais pas finalisée ;
- Une jeune femme impatiente de se colleter avec l’art Diplomatique mais que l’on ne peut, en l’état, lâcher seule face à de vieux grigous retors et patelins qui n’en feraient qu’une bouchée vue son absence de formation ;
- Et…autant l’avouer…un secret mais réel plaisir à replonger dans ce monde d’études, de tractations, un peu comme un joueur d’échecs.

Jehan soupèse tout cela mais, habitué en Diplomate à agir vite face aux événements, il prend sa décision et se tourne vers le Chancelier…


Votre Excellence, l’affection que je vous porte à vous-même ainsi qu’à votre épouse, me pousse à vous répondre favorablement pour ce qui est de reprendre du service au poste qu’il vous siéra de bien vouloir me confier. Je me place sous vos ordres.

Ensuite je voudrais vous rassurer sur la formation en cours. La cuvée qui fermente s’avère être d’une qualité redoutable aucune moyenne ne descendant en dessous de 15 ce qui est des plus corrects. Nous entamons pour l’heure, une partie importante, les textes en vigueur – traité, chartes, déclaration etc. – et n’étant pas loin de la fin, j’envisage de les faire plancher sur l’élaboration de textes sur lesquels je n’ai pas encore porté mon choix. Traité du Statut des Diplomates, Coopération Judiciaire ou autre, je ne sais. Peut-être pourriez-vous joindre l’utile à cette formation et nous donner un thème de la réalité. Nous élaborerions le texte en question et vous le soumettrions pour validation.


Puis Jehan se tourne vers la jeune Dame avec un sourire mais ses yeux où pétillent des flammes d’or se plantent dans ceux d’icelle.


Damoiselle de Saint Florent des Bois, je vais être direct et franc avec vous quitte sans doute à vous choquer. Mais j’ai pour habitude de dire les choses franchement et sans barguigner. Adoncques je vous sais vassale de la Comtesse Sophie…Pour faire simple, je vous dirai qu’à minima le sentiment qui nous lie elle et moi n’est pas de l’estime et ce pour des raisons qui me sont propres et incontournables à mes yeux.


Jehan fait une pause pour bien montrer qu’il a pesé tous les éléments avant que de s’engager. Il poursuit…

Mais l’acrimonie existant entre Dame Sophie et moi-même n’a pas à rejaillir ou entraver de quelques manières votre désir de servir le Poitou. C’est pourquoi je vais vous faire une proposition que je n’ai jamais faite pour peu que Son Excellence y soit favorable. Ceci n'est pas une faveur...mais ma manière de servir notre Comté et de vous aider à réaliser votre envie de servir.

Si vous êtes prête à mener de front, une mission Diplomatique et une formation exigeante mais pas insurmontable je suis votre homme. Je m’en explique ;- je vous offre de vous dispenser une formation particulière dont la durée sera fonction de votre engagement. En parallèle, si le Chancelier en est d’accord, je vous accompagnerai sur le terrain. Dans un premier temps vous me regarderez faire puis ensemble nous travaillerons sur cette Ambassade.

Je vous mets en garde très amicalement de ce que l’affaire sera tout sauf une sinécure et que le fait de fonctionner en tandem avec moi ne doit pas vous laisser accroire que j’aurai une quelconque mollesse avec vous. Il se peut, que nos échanges parfois soient houleux mais ils seront, je vous l’assure, toujours teintés de bienveillance et totalement dénués de mesquinerie de bas étage.

J’ai pour habitude de nommer un « chat » un « chat » et mes convictions sur le vivre noblement font que je me considère plus comme redevable envers mes semblables qu’au-dessus d’eux. Mes titres ne sont pas là pour me parer de je ne sais quelle auréole d’autosatisfaction mais seulement des moyens pour mener à bien mes actions en faveur de mes contemporains. En contrepartie j’attends de vous la même franchise et que vous exprimiez votre opinion sans crainte ni appréhension. Ce qui se dira entre nous le restera foy de Jehan de Proisy.

J’ai décidé de croire en vous et d’oser, fidèle à ma devise.

Vous me paraissez, sans flagornerie aucune, d’une veine donnant des Diplomates de qualité.

Un peu comme un joyau que l’on doit sortir de sa gangue de terre et tailler pour qu’il lance mille éclats de lumière.

Je suis, pour ma part, prêt à prendre l’engagement de vous mener aussi loin que possible jusqu’à ce que vous déployez vos ailes et preniez votre envol dans le ciel Diplomatique.

Voilà, Damoiselle, Excellence, ce que sont mes réponses à vos questionnements.


Jehan s’incline et vient se rasseoir attendant les réactions de ses interlocuteurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org/
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mer 5 Juin - 21:33

Edémias était parfaitement conscient que sa demande tombait abruptement , et que , le Fortunat était certainement loin de se douter , en acceptant de rencontrer une postulante, qu'il se verrait proposer une charge dépassant ses prévisions, pensant assez logiquement dans ce cas , ne devoir répondre qu'à une formation supplémentaire .
Mais aux grands maux , les grands remèdes , il y avait beaucoup de travail, et ceci était le résultat d'un investissement poussé pour créer des contacts , qu'il serait décevant de négliger à présent qu'une baisse de régime s'annonçait. Cependant ; n'étant pas de nature à baisser les bras et se lamenter, Ed optait de ce donner les moyens de trouver une solution.
Jehan était un atout certain, et pour la chancellerie , et pour le Poitou et même pour la progression de Brunehaut , car évoluer avec un mentor aussi adroit et redoutable que lui , était une chance inespérée , dont elle n'avait certainement pas conscience encore, mais cela viendrait pour peu qu'elle accepte la proposition.

Edémias se réjouis avec soulagement que Jehan accepte la sienne, et alors que l'homme exposait l'avancement de la formation et son offre, il attendit en souriant , et en se projetant déjà dans l'effervescence qui allait agiter la chancellerie , avec l'arrivée des nouveaux .. Du pur bonheur, à rentrer le soir, voir au petit matin … sur les genoux …

Il rebondit en enchaînant derrière le Vicomte, en levant doucement une main vers la Dame de Saint-Florent-des-bois pour demander la parole :

C'est une proposition qui vous est faite , qui effectivement demandera beaucoup d'efforts et de courage , Excellence Brunehaut, mais je gage que vous n'aurez pas à regretter si vous acceptez l'offre du Vicomte. Soyez consciente que c'est une chance inespérée que d'autres vous envieront ..
Il la laissa soupesez le contrat qui méritait d'être mûri avant de répondre , et se tournant vers Jehan , avec un sourire qui exprimait sa gratitude :

Merci à vous Jehan, croyez que j'apprécie avec sincérité et à sa juste valeur , votre reprise à la chancellerie . Vous verrez que le panel de dossiers à pourvoir n'est pas négligeable , et j'ai un traité peu commun à vous proposer pour votre formation, qui vous sortira de ceux plus habituels , ça donnera du piment à l'ouvrage ..
Lorsque vous vous serez organisé pour commencer à la chancellerie , venez me voir au salon de Thouars et je vous dresserais un bilan des affaires en cours après avoir prévenu Son Excellence Xedar . Cela est rendu nécessaire afin de programmer la suite .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Ven 7 Juin - 12:46

Brunehaut écoutait parler le Vicomte de Proisy de sa passion de l'art de la diplomatie : son emphase était communicative et plus il parlait, expliquait ce monde si discret loin des ors et des hauts faits, plus ses yeux pétillaient d'intérêt et de soif d'apprendre.
Il savait parler, communiquer son engouement et elle ressentait tout son art de la pédagogie, ce qui n'était pas rien lorsqu'on devait enseigner à des novices.
Le discours du Vicomte la captivait et c'est, légèrement surprise, qu'elle détourna le regard du diplomate pour le reporter sur le Chancelier.

Il venait d'achever la lecture du parchemin qu'elle lui avait remis et elle était certaine qu'il n'avait perdu aucune miette de la conversation engagée entre elle et le Vicomte.
Elle demanda discrètement au valet de remplir à nouveau son verre du succulent jus de fruits et près l'avoir remercié d'un sourire, elle but quelques gorgées, à l'écoute du dialogue qui s'installait entre les deux hommes.

Elle était suspendue à leurs lèvres, sachant que son devenir dépendait de beaucoup de choses loin d'être insurmontables. Elle n'en crut pas ses oreilles lorsqu'elle entendit la proposition du Chancelier : une possibilité s'offrait à elle, prendre en cours la formation afin de pouvoir aider à la chancellerie, ce qui, pensa-t-elle aussitôt, lui permettrait de faire ses premiers pas et armes en diplomatie. Elle retint un cri de joie d'ailleurs très rapidement freiné par certains propos du Vicomte : voilà que les inimitiés envers sa suzeraine faisaient surface... elle aurait dû s'y attendre mais ne se désarçonna point.
Elle l'écouta d'autant plus attentivement qu'il avait loin d'avoir achevé d'exposer son avis quant aux propositions du Chancelier. Elle hochait de la tête au fil des points abordés, signifiant ainsi qu'elle suivait et comprenait le cheminement et les raisons du Vicomte.

Il était évident que ce serait tout sauf une sinécure d'être chaperonnée par ce dernier qui était d'une franchise avenante derrière une relative sécheresse des propos.
Entre temps, elle vidait doucement, à coup de petites gorgées, son verre de jus de fruits, la passion du verbe et la chaleur de cette fin de printemps, asséchaient le gosier.
Lorsque le Vicomte, et Magister, eut terminé, Brunehaut lui répondit, sans forfanterie aucune :


Vicomte, je connais les différents que ma suzeraine a eu ou as encore avec certaines personnes du Comté, cela n'ôte en rien mon respect et ma fidélité envers elle tout comme cela n'enlève rien à mon envie de servir le Poitou au côtés de personnes qui, si j'ose m'exprimer ainsi, n'iraient pas en voyage avec SG Sophie Garion. C'est ainsi que marche le monde des hommes, l'essentiel reste que chacun œuvre dans le même sens. Je vous remercie d'avoir été direct et franc à ce sujet, au moins n'y aura-t-il point de gêne entre nous en raison de non-dits qui entraveraient un travail en commun.
Elle sourit brièvement avant de continuer Vous savez, je suis persuadée que l'on peut aller au-delà de ses différences avec autrui et que d'un autre côté travailler avec quelqu'un qui n'aborde pas de la même manière le monde, est plus qu'enrichissant : nos différences sont nos richesses et nous permettent d'avancer toujours plus loin. Je nous pense suffisamment intelligents et ardents défenseurs du « vivre noblement », même si je n'ai été élevée au rang de Dame que récemment, pour que nous évitions les sujets, sans rapport avec le travail en diplomatie, qui « fâchent ». Elle prit sa respiration Ces considérations n'entraveront en rien mes relations de travail avec vous, soyez-en assuré, je suis là pour mon Comté, pas pour défendre une autre bannière. La sphère privée reste privée, loin de la sphère publique, du moins est-ce ainsi que je conçois la vie.

Elle but la dernière gorgée de jus de fruits pour terminer :

Vicomte, j'accepte votre proposition avec joie et je suis prête à vous suivre, à recevoir votre enseignement et vos remarques sans rechigner. Regards vers le Chancelier bien entendu si Son Excellence Edemias accepte les modalités que vous venez d'exposer. Je ferai tout pour être à la hauteur des espoirs que vous fondez sur ma modeste personne. Pour moi, la diplomatie est loin d'être un art anodin, bien au contraire. Il faut déployer des trésors de patience, affronter des chemins tortueux aux écueils imprévisibles auxquels une solution judicieuse doit être trouvée rapidement, se battre non à coups d'épée mais de mots pesés au plus juste afin de blesser le moins possible l'amour-propre d'une nation, d'un peuple. L'équité sans perdre son âme ni obérer un article de traité, et ce pour le bien de toutes les parties engagées dans les tractations ou discussions. L'honneur et le respect, deux notions indissociables que l'on doit utiliser de manière harmonieuse et sans agressivité.

Elle sourit largement comme pour s'excuser :

Heum... moi aussi je me laisse emporter par mon enthousiasme au risque de me trouver complètement hors sujet.

S'adressant au Chancelier : Vostre Excellence, il est évident que je ne puis qu'être honorée et ravie de me voir proposer cette chance. Une chance qu'il serait criminel de laisser passer.

Je vous remercie Vos Excellences, de m'avoir écoutée et surtout de me donner la chance de faire mes premiers pas à la Chancellerie.


Son visage rayonnait, elle avait, imperceptiblement, redressé son dos, son regard était droit tout en émettant la chaleur de la joie d'avoir eu des interlocuteurs attentifs et compréhensifs. Elle était prête à se lancer dans cette aventure qui lui plaisait : la diplomatie, elle le ressentait au fond d'elle, était un monde fait pour elle qui n'appréciait guère l'agitation du monde. Elle s'en fichait de ne point être de ceux dont les hauts faits resteront en mémoire, elle ne courait pas après la gloire, elle laissait cela aux autres. Le seul domaine où elle espérait se faire un nom était celui des joutes... elle n'était pas soldat mais au moins, grâce à ce noble loisir, elle gardait la forme et l'esprit d'analyse d'une situation aiguisé, tout comme elle s'exerçait à prendre des décisions idoines rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jehan de Proisy
Ambassadeur Poitevin


Nombre de messages : 1693
Age : 38
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Ven 7 Juin - 15:38

Jehan écoute attentivement la réponse de la Damoiselle et, même si son visage demeure impassible, il en ressent une grande joie. Tel Pygmalion jadis il va pouvoir imprimer dans cet esprit neuf les principes de la Diplomatie sans détours ni ronds de jambe.

Très curieux il écoute les explications de la candidate et apprécie sa réponse relative à la Comtesse Sophie. Il n'en attendait pas moins d'une vassale et ce même s'il ne porte aucune estime à la suzeraine qui avait un jour déboulé dans son bureau de Chancelier en déclarant:" Je veux être Chancelier!" . Las les résultat des devoirs laissaient comprendre...qu'elle n'avait rien entendu à la Diplomatie, fait assez rare pour être signalé. Il en riait encore mais se gardait bien d'en causer avec qui que ce soit.

Mais la jeune femme avait raison, elle se trouvait - Jehan le pressentait - être certes vassale mais avait sa propre personnalité ses propres convictions ses propres engagements et il ne ferait rien pour la dégouter bien au contraire s'attachant à faire de cette pierre brute un joyau resplendissant au firmament de la Diplomatie Poitevine.

Avant même que le Chancelier, pauvre homme courageux mais passablement débordé - mais en fut il un jour autrement d'un "vrai" Chancelier?, pensée émue pour Elra de Montaigu un "Grand" parmi les "Grands" puis pour Cristof et bien entendu Icie de Plantagenet elle encore bien alerte malgré son âge canonique - n'ait répondu Jehan revient vers la Damoiselle et lui pose amicalement une main sur le bras en lui disant...


Damoiselle, puisqu'il en est ainsi, ne tardons poinct et rendez vous en ce petit cabinet qui va devenir, pour quelques semaines, notre cellule commune je le cuide. Nous allons vous et moi y œuvrer d'arrache-pied chaque fois qu'un peu de liberté nous sera donné dans nos tâches respectives. Tâches que Son Excellence Edémias ne va pas tarder à nous déverser tel un tombereau de terreau pour préparer les semailles.

Il attendit ensuite la réaction du Chancelier et de la Damoiselle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famillefortunat.forumactif.org/
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Dim 9 Juin - 20:10

Un éclair brillant illumine son regard, le Magister lui désigne le chemin d'une pièce de travail. Un salut respectueux vers le Chancelier, plongé dans son travail, et Brunehaut suit le Vicomte, se demandant, malgré tout, à quelle sauce elle risque d'être mangée.

Vostre Excellence, merci encore pour votre chaleureux accueil, le Vicomte de Proisy a la bonté de me prendre sous son aile afin de m'enseigner les rudiments de l'art de la diplomatie. Je pense que nous aurons le loisir de nous croiser à nouveau icelieu et d'échanger à nouveau autour de ce sujet passionnant.

Elle suivit le Vicomte jusqu'au cabinet de travail. Elle savait qu'elle ne chômerait point et que son professeur ne lui ferait aucune concession: ainsi elle apprendrait et progresserait. Pas de chichi, des vérités assennées, plaisantes ou pas, tel était les conditions pour une formation sans faille.

Vicomte, euh... Magister, je vous suis prestement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunehaut_
Visiteur


Nombre de messages : 29
Comté/Duché : Thouars
Date d'inscription : 25/05/2013

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 11 Juin - 12:22

[HRP: ma brunette n'a pas accès au cabinet d'études^^. Elle patiente sans souci.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edémias
Ambassadeur Etranger


Nombre de messages : 1322
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   Mar 11 Juin - 16:15

[ HRP ; Voila ! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de Brunehaut_   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de Brunehaut_
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Poitou :: ACCUEIL :: Accueil et informations des candidats diplomates-
Sauter vers: