Chancellerie du Comté du Poitou

Forum issu du Jeu des Royaumes Renaissants

 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Loin du boulot, sous un chêne, la plume ploie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oane de Surgères
Visiteur
avatar

Nombre de messages : 30
Comté/Duché : Poitou
Date d'inscription : 28/05/2011

MessageSujet: Loin du boulot, sous un chêne, la plume ploie   Jeu 31 Jan - 18:45

Venant d'essayer un affront attendu, la comtesse de Surgères fit demi tour devant les portes de la chancellerie ou les gardes lui avait barrer l'entrée.

Me barrer m'entrée à moi ! me faire jetée dehors comme une malpropre, le goujat ! ah l'odieux personnage ! Apres tout ce que nous avons vécu ensemble... et dire que pendant des mois j'ai espéré...
IL veut me jeter à la rie et bien je vais lui donner raison au Pair de France !


La rage d'Oane en cet instant n'avait eu d'égal que l'amour qu'elle avait jadis porté à son "Protecteur". Elle attacha sa monture à un gros chêne et avisa une souche. la journée était belle malgré la saison. Un beau soleil réchauffait l’atmosphère. Elle ouvrit sa vieille sacoche en cuir élimée. Elle s'installa et bientôt gratta le parchemin de sa plume.

Citation :
Vostre excellence Datan,

Vous risquez de m'attendre longtemps :
Vous m'attendez à la Chancellerie où je ne peux plus rentrer !
En fait, plutôt que de vous expliquer cela par missive interposée, j'ai fait le déplacement pour vous voir.
Le fait que les gardes ne m'ait pas laissée entrer m'a surprise et agacée.

Ensuite, vous me reprochez de ne pas etre davantage présente. Vous le savez, depuis que je fus limogée de mon poste d'ambassadrice extraordinaire, je n'ai plus de charge. Par deux fois vous m'avez demandée, vous et ce cher Edward Démias, ce que je voulais faire et par deux fois, je vous ai fais une proposition que vous avez refusée pour différentes raisons. Que voulez vous que je fasse de plus ? Ce qui est sur, c'est que de vostre coté, vous ne m'avez rien proposé.
Enfin ... "dernier avertissement"
Il fut un temps où nous étions amis, et pour ma part je vous ai accordé bien plus que cela pendant des mois ; il semble que ce temps soit révolu puisque vous vous adressez à moi pour me mettre dehors comme un vulgaire valet de ferme. Vous avez toujours su où me trouver et vous n'êtes jamais venu. D'où nos chemins divergents et d'où cette conclusion qui s'impose désormais :

Ni vous ni le Poitou n'ont onc eu besoin de moi, je fus dure de la comprenette mais cette fois Eureka !

Que le Très Haut protège nostre bel comté et vous éclaire sur le chemin des Justes vostre excellence Datan

Oane de Surgères



Oane relut la missive et hocha la tete. Elle dénoua un de ses rubans puis toula le parchemins et le referma avec son ruban bleu comem à son habitude. elle se releva rangea son matériel. La jeune femme retourna aupres des gardes en faction et tendit le parchemin.

Donnez-le en main propre au chancelier. En main propre au plus vite.

Puis, la jeune femme repartit sou le chêne détacher sa monture. Elle s'accrocha au pommeau et enfourcha la jument pommelée avant de la talonner. le nez en l'air, la De Surgères vit planer l'ombre d'un oiseau dans le ciel. Son coeur se serra : l'épervier n'était plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Loin du boulot, sous un chêne, la plume ploie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Series] sous les jupes des filles de l'air....
» [Tuto] Créez une autoroute sous votre ville
» Les officiers sous Napoléon -- votre patronyme
» une histoire de sous-couche
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chancellerie du Comté du Poitou :: ESPACE PUBLIC :: Parc-
Sauter vers: